SEO

Comment éviter les pénalités Google en SEO ?

Comment éviter une pénalité Google

Aujourd’hui nous allons aborder un sujet qui fâche : les pénalités ! Dans le football ou tout autre sport collectif, le joueur qui a fauté reçoit une pénalité. Sur le web, le référencement naturel est aussi un jeu avec des règles strictes qu’il convient de respecter sous peine de se voir attribuer une pénalité par Google. À la différence de l’arbitre,  le moteur de recherche ne vous sifflera pas et vous ne vous rendrez pas forcément compte de suite de votre faute. Vous vous demandez comment faire ? Digital Lead, votre agence de référencement SEO et SEA à Lyon, vous explique tout !

À quoi ressemble une pénalité Google ?

Le trafic de votre site web a radicalement diminué depuis quelques jours (ou semaines) et a brusquement chuté dans son positionnement sur certains mots clés. Il est donc grand temps de vérifier dans votre “Search Console” si vous n’avez pas reçu un message de Google et de faire un audit SEO de votre site web en perte de course…

Les types de pénalités

  • Pénalité manuelle

Pour faire simple, cette pénalité peut s’apparenter à l’avertissement de l’arbitre. En clair, des examens ont été réalisés par l’équipe de la Google Quality Team : les Quality Raters. Non, il ne s’agit pas d’une équipe de football américain ou de hockey, mais d’une armada de techniciens experts de Google. 

Ce sont bien des humains embauchés chez Google, pas des robots, qui vous expliquent dans un petit message les raisons de la pénalité et vous transmettent les URL fautives que vous trouverez dans le menu de la Google Search Console, section “Trafic de recherche”, puis dans l’onglet “actions manuelles”.

  • Pénalité algorithmique

Dans ce cas-ci, vous n’avez pas de message. Aucune alerte. Juste votre bon sens de la déduction face à la chute de visibilité de votre site web, la désindexation de certains de vos contenus, ou dans le pire des cas face à un black listage (vous avez disparu du moteur de recherche, mais bon là il faut y aller…). Ce qui indique que vous avez sans doute subi les foudres de la mise à jour d’un algorithme de Google : Panda, Penguin ou encore Fred.

Rassurez-vous, il existe des outils pour savoir si votre site web a subi une pénalité. Les algorithmes Google sont en constante évolution et vous êtes peut-être sur un secteur fortement concurrentiel, une légère baisse de position dans les résultats de recherche n’est pas forcément une sanction Google.

Les outils pour vous aider à les détecter

C’est là qu’entre en jeu les outils de mesure de performance ! Hé oui, tout comme un athlète, votre site web a besoin d’un suivi de ses performances pour améliorer ses résultats et espérer arriver un jour sur le podium. 

Il existe tout un tas d’outils gratuits et payant avec plus ou moins d’options d’analyses comme l’outil payant SemRush. Mais l’outil gratuit  le plus pertinent est, je vous laisse deviner … , vous voulez un indice ? Il est cité 2 fois un peu plus haut dans cet article, oui vous l’avez : la Search Console de Google

Quoi de mieux qu’un outil Google pour vérifier les impacts d’une pénalité Google ?! Donc, dans la fameuse Search Console, rendez-vous sur l’onglet « performance », vous y trouverez un graphique qui vous indiquera les données de trafic de la recherche Google pour votre site : nombre de clics, nombre d’impressions et la position moyenne sur chaque mot clé de votre site web. 


Exemple d’un impact d’une pénalité Google

Si toutes les courbes sont sur la pente descendante, votre site internet a bien subi une pénalité qu’il conviendra de corriger au plus vite avec l’aide d’experts SEO. 

Comment éviter de se retrouver sur le banc de touche ?

Les Don’t

Pour commencer, évitez les mauvaises pratiques de Black Hat SEO telles que :

  • Du contenu généré automatiquement ou copié
  • L’utilisation abusive de mots clés 
  • L’achat ou l’échange de liens excessif
  • Du texte ou des liens dissimulés

Les Do

Informez-vous sur les bonnes pratiques préconisées par Google. Bien que le côté obscur semble plus facile et séduisant, engagez-vous plutôt sur le chemin du White Hat avec :

  • Du contenu cohérent qui intéressera les utilisateurs de votre site web 
  • Des pages correctement structurées (balises h1, h2, h3…)
  • Un plan de site clair 
  • Des liens provenant de site de qualités et en rapport avec votre univers
  • Un site web agréable et intuitif à explorer et mis à jour fréquemment 

Le plus simple reste encore de confier la gestion de votre site web et son référencement à une agence de professionnels reconnus et certifiés Google Partner.

Vous avez besoin d’un coach pour améliorer votre visibilité ? Et si on discutait de comment on peut vous aider ? Prenez rendez-vous avec l’un de nos experts SEO.